Mines et Géologie

Afrique de l’Ouest-Endeavour : 42 tonnes d’or et la mine aux « locaux » !

Abdou Aziz Sy DG de Sabodala Gold Opérations et VP Affaires Publiques de Endeavour Mining

Endeavour Mining dispose de sept mines en production en Afrique de l’Ouest. Les cinq sont dirigées par des africains, avec une production totale de 42 tonnes d’or. A travers sa politique de développement des talents locaux, la multinationale prévoit que les employés nationaux occupent la quasi-totalité des postes de responsabilité.

Endeavour Mining contrôle Cinq mines en production au Burkina Faso, une en Côte-d’Ivoire et la grande mine Sabodala-Massawa, au Sénégal. Il s’agit, au total, de sept mines, dont les cinq sont dirigées par des africains, certains étant issus des zones où elle opère.

Selon Abdou Aziz Sy, Directeur Général de Sabodala Gold Opérations et Vice-Président  Affaires Publiques de Endeavour Mining pour le Sénégal le Mali et la Guinee, « la production visée est de 1.5 Millions onces d’or par an, soit 42 tonnes. C’est donc une championne en termes de production d’or dans la sous-région. Endeavour, souhaite aussi être un champion ouest africain en terme d’exploitation minière responsable et de développement ».

A lire : Endeavour Mining-Stratégie : « partager la richesse durable avec toutes les parties prenantes »

Pour lui, il est nécessaire que les talents locaux soient développés pour que les employés nationaux occupent la quasi-totalité des postes. « D’ailleurs 5 des 7 mines sont dirigées par des africains, et la quasi-totalité des cadres supérieurs, s’ils ne sont pas issus des zones d’opérations, sont africains », a-t-il ajouté.

La mine de Sabodala emploie 1900 personnes dont 97% de sénégalais. La moitié est issue de la région de Kédougou. « Nous avons certes besoin des expatriés pour une expertise sophistiquée mais il faut aller vers le développement des compétences locales ».

Panel Endeavour Mining sur la nouvelle stratégie de développement durable du Groupe au SIM 2021 (images Karba-Africapetromine)

Abdou Aziz Sy a également évoqué, lors du panel dédié à la nouvelle stratégie de développement durable de la compagnie, en marge de la sixième édition du Salon International des Mines, l’importance accordé à « l’exploitation  de l’or dans les règles de transparence et de bonne gouvernance les plus élevés, avec un héritage positif au profit des pays dans lesquels nous opérons ».

Il ajoute : « nous publions chaque année un rapport de responsabilités qui montre combien nous impactons positivement les communautés environnantes. Nous voulons que la grande partie de nos achats proviennent des pays où nous opérons ».

« Nos centrales émettent du CO2, nous émettons également de la poussière… »

Abdou Aziz Sy

Contrôler les émissions de C02

« La plupart des localités où nous opérons n’ont pas d’électricité. Nous utilisons du fuel pour nos propres centrales électriques qui fonctionnent au fuel lourd ou au diesel. Nos centrales émettent du CO2, nous émettons également de la poussière et utilisons beaucoup d’eau », fait constater le Vice-Président de Endeavour.

Le Directeur Général de Sabodala Gold Opérations affirme que la société a pris des mesures de mitigation qui permettent de les atténuer. « Nous publions ces indicateurs qui sont toujours positifs. Mais c’est un secteur dynamique. Il faut toujours s’adapter », a ajouté Abdou Aziz Sy.

Par ailleurs, le Responsable des Affaires Publiques d’Endeavour Mining affirme que la compagnie accompagne les communautés pour qu’elles aient leurs propres activités.

« Les orpailleurs ont parlé de leur volonté de travailler avec la mine, plutôt que de travailler à la mine. Notre vocation ce n’est pas de remplacer l’Etat dans sa mission régalienne, mais nous répondons à l’appel des communautés », a conclue Abdou Aziz Sy.

Abdou Diouf Junior